Dans mes pensées, besoin d’aide…

En ce moment, c’est vraiment difficile. Je n’ai pas envie de me plaindre ou quoi que ce soit mais je n’ai pas le moral. Les difficultés alimentaires se font vraiment ressentir…

Hier, comme c’était dimanche, à la place du yaourt habituel, c’était un pain au chocolat, j’étais incapable de manger, une infirmière est passée, elle était excédée de voir que je n’avais rien mangé alors j’ai mangé juste le pain sans rien. Le midi, c’était la même chose j’ai mangé les légumes et un petit peu de viande mais dès que les infirmières s’en vont, je n’y arrive plus. Je suis incapable de me battre s’il n’y a pas quelqu’un derrière moi pour me pousser. Le soir encore pire, j’ai peu mangé et j’ai commencé à faire de l’hyperactivité mais un infirmier est entré et m’a vu, je me suis sentie super nulle.

Heureusement, hier après-midi, mes parents sont venus, ça m’a fait du bien de les voir, ils m’ont ramené de quoi décorer ma chambre pour noël, ça m’a fait super plaisir mais j’ai l’impression à l’inverse d’avoir gâché l’après-midi parce que je n’étais pas bien et j’avais du mal à faire la part des choses. Ils ont beau me dire que non mais je me culpabilise.

Je perds quelques peu espoir, au final je n’arrive pas à gérer la différence entre moi et la réalité, je me vois énorme alors que les autres me disent que je suis maigre, c’est un décalage super dur à gérer. Je suis persuadée que cette sonde n’est pas légitime parce que je suis suffisamment grosse. J’aimerai penser autrement, on ne met pas la sonde à quelqu’un qui n’en a pas besoin mais je n’arrive pas à penser comme ça.

Je sais aussi que dans un mois c’est Noël, ça fait 2 ans que je le passe à l’hôpital et je me mets beaucoup de pression cette année, ça me fait si peur… J’aimerai pouvoir faire plaisir à tout le monde, pouvoir y aller mais je ne sais pas si je vais en avoir la force physique mais surtout mentale. J’aimerai y aller parce que noël est avant tout une fête familiale, une fête pour se retrouver et profiter. Du coup je me sens égoïste parce que moi je pense qu’à mes difficultés, dans ces moments je me déteste. Si j’y vais, je sais que je ne vais pas être bien et je n’arriverai pas à faire la part des choses, au vu de la nourriture, du monde, … mais si je n’y vais pas, c’est égoïste car je ne penserai qu’à moi… J’ai besoin de conseils, d’avis de savoir comme vous vous arrivez à gérer les choses et tout ça.

Il y a encore tant de questions en suspens dans ma tête, tant de pensées noires que je n’arrive pas à gérer, tant de décalage entre moi et la réalité, tant de choses pour lesquelles je m’en veux, tellement de choses que j’aimerai changer…

Je suis un peu perdue… Je voudrais que tout redevienne comme avant, les choses seraient tellement plus simples.

aerial photography of a mountain
Photo de eberhard grossgasteiger sur Pexels.com

4 commentaires sur “Dans mes pensées, besoin d’aide…

  1. Bonjour Justine ☀
    Chaque petits pas est important pour toi.
    Ne culpabilise pas. Tu fais ce que tu peux et pas toujours ce que tu veux.
    Et oui Noël est dans un mois…
    Personne ne peux te dire où tu seras dans un moi.
    Par contre chaque défi relevé, chaque petite réussite te mène a tes rêves.
    Tes parents, les soignants sont là pour t’accompagner. Nous sommes là avec toi. N’hésite pas à demander de l’aide. Si ça peut te permettre d’avancer, demande une présence pour le repas. Une demande c’est un pas de plus vers tes rêves.
    Je crois en toi Justine.
    Je t’embrasse et je te souhaite une belle journée et beaucoup de courage pour les moments de défis.
    Fabienne 😘☀

    Aimé par 1 personne

  2. Chère Justine. N’en veux pas aux soignants. Ils sont simplement déçus et parfois ils peuvent être maladroits dans la manière de te l’exprimer. Ce n’est pas de toi dont ils sont déçus. C’est de te voir faire de grands pas en avant et des petits pas en arrière.
    Parfois il peut m’arriver d’exprimer à mes enfants que leur comportement m’a déçu. Ce n’est pour autant que je les trouve nuls ou que je ne les aime plus. Nous pouvons être déçus d’un comportement sans pour autant juger la personne. C’est l’acte que nous qualifions.
    Ce n’est pas grave de faire des petits pas en arrière Justine.
    Tu dois continuer à croire en toi et aux preuves de courage dont tu as déjà fait preuve. Saches que ton organisme te joue des tours et te fais faire un yoyo avec tes émotions. Ta béquille est indispensable pour l’instant. Crois en toi et en tes rêves. Gros bisous

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s