L’anorexie, une petite voix qui fait bien des dégâts.

« Tu es nulle », « Tu ne sers à rien », « t’es grosse, t’as vu tes cuisses ? », « t’es un échec, tu ferais mieux de mourir » … Je pourrais vous donner une cinquantaine de ces phrases que cette petite voix me souffle à longueur de journée. On pourrait me prendre pour une folle quand je dis ça mais ça, c’est une dure partie de l’anorexie.

Pour ma part, j’ai cette voix qui me crie toujours des choses négatives à longueur de journée. C’est horrible, cette voix m’a poussée à faire des choses atroces, me scarifier parce qu’elle me faisait me sentir coupable, ne plus manger pensant que j’étais grosse, tenter de me suicider pensant que je ne valais rien…

Mon ancienne psychiatre me demandait régulièrement quel était mon taux de croyance dans cette voix, je lui répondais la plupart du temps la même chose « environ 90% ». Ces pensées sont tellement présentes qu’elles deviennent des croyances.

Je commence aujourd’hui, tout petit à petit à me détacher de ces pensées, mon taux de croyance en elles varie mais ne dépasse plus les 70%. C’est quelque chose qui est très dur à contrer mais peu à peu avec le temps et des exercices on y arrive. En premier lieu, il y la distraction pour essayer de ne pas y penser, les noter pour ensuite trouver des pensées alternatives par exemple :

« Tu es grosse » pensée automatique/ « Le médecin t’as dit que ton IMC était inférieur à 15, alors tu n’es pas grosse ».

Ensuite il y a les objectifs quotidiens à se fixer pour se prouver que l’on peut faire des choses et ensuite écrire chaque quelque de positif sur nous ou sur quelque chose que l’on a fait dans la journée, pour se redonner confiance.  Chose que la maladie m’a bien prise. Au début, je vous l’accorde, ces exercices je n’y croyais pas, de plus ils ne sont pas faciles à faire mais ils sont efficaces.

Ce n’est que comme ça pour ma part que je vais pouvoir reprendre confiance en me fixant des objectifs et en me prouvant à moi-même que je suis capable de les atteindre.

Je vous souhaite une très belle journée, prenez soin de vous!

purple petal flower
Photo de hermaion sur Pexels.com

4 commentaires sur “L’anorexie, une petite voix qui fait bien des dégâts.

  1. Coucou ma belle, tu es magnifique… Tu n’ai pas du tout nulle, ni un échec… Tu verras cette petite voix partira au fur et à mesure… Elle prend déjà moins de place, tu es sur le bon chemin… Bisous Warrior😘❤!

    J'aime

  2. c est super de te voir remonter la pente courage ne t arretes surtout pas nous pensons tellement a toi tres tres gros bisous et bonne journee avec maman et papa

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s